Sommaire

EDITORIAL :   

par Nicolas Dissez


De la psychiatrie lacanienne :  

par Marcel Czermak, journées annuelles de l’EPSA, octobre 2017`


La signification personnelle :   

dans l'enseignement de Jacques Lacan, par Jorge Cacho


Transmettre  :  

 par Marcel Czermak


ESCALE à ...    

Escale à Santiago, par Maria-Elena Sota


LA FOLIE DANS L’ACTUALITÉ :  

par Olivier Oudet


Nylon ni l’autre :  

par Gaspard Bizeau et Emilie Aded, journées annuelles de l’EPSA, octobre 2017


Witz dits :  


ENTRETIEN :   

avec Jorge Cacho


Annonce des journées mars 2019

Editorial

Par Nicolas Dissez

« Commencez par le plus difficile. Ensuite, vous n’aurez plus qu’à descendre ! » 

Ce conseil de Jacques Lacan à Marcel Czermak pourrait servir de maxime à l’École Psychanalytique de Sainte-Anne. Le plus difficile, c’est en effet le champ des psychoses qui centre les activités de notre école et dont la clinique oblige à remettre au travail des questions habituellement négligées qui conditionnent pourtant toute pratique clinique : Qu’appelle-t-on parler ? Qu’est-ce qu’un dialogue ? D’où vient le sens ?

Cette orientation exigeante est illustrée par le choix des thèmes successifs de nos Journées Annuelles : La psychose maniaco-dépressive, l’automatisme mental ou le passage à l’acte, mais également le sujet de nos prochaines Journées : La direction de la cure et son opération dans le champ des psychoses. Nous y interrogerons les conditions de possibilité d’un travail opératoire dans le champ des psychoses.

La forme de ces journées rendra également compte du style de notre école qui se caractérise par le fait d’articuler la formation des plus jeunes avec une recherche qui privilégie les questions les plus exigeantes. À l’opposé d’un usage qui conduit à réserver les travaux de recherches aux plus expérimentés, notre école considère en effet que la formation des plus jeunes doit les conduire à s’atteler, dès leur entrée en matière, aux questions les plus ardues.

Hormis ses rubriques habituelles, ce numéro du Journal de Bord comporte donc deux articles de Marcel Czermak consacrés à ces questions de transmission, tout comme une intervention sur ce thème de notre collègue de Santiago du Chili, Maria Elena Sota. Il présente également une interview de Jorge Cacho qui s’attache à spécifier les enjeux actuels de nos travaux. Y figure enfin l’intervention, lors de nos dernières Journées Annuelles, de deux membres de l’école, Émilie Abed et Gaspard Bizeau.

Ce Journal de Bord vise ainsi à rendre compte du style de l’École Psychanalytique de Sainte-Anne et se propose d’en présenter quelques facettes.

Bienvenue, donc !

 



Editions

Sommaire

formulaire d'engagement de confidentialité et de non divulgation

Sommaire

Matinée du 14 octobre 2017

 

Marcel Czermak : Ouverture

  

La petite promenade de Melle. V : Christel Goulier et Bettina Gruber

  

Un homme sous influence : Charlotte Bayat

   

Après-midi du 14 occtobre 2017

 

La présentation de malades de Jacques Lacan, quelques attentes et quelques conséquences : Nicolas Dissez

   

« J’avais l’impression de ne pas être seule » : Elisabeth De Franceschi et Georges Schmit

   

Psychiatrie lacanienne, un autre sextant pour la clinique ? : Pauline Rouzaud, Nicole Sibeoni et Corinne Tyszler

   

Matinée du 15 octobre 2017

 

Ł‘enfant lacanien : Franck Benkimoun et Eva-Marie Golder

   

Nylon ni l’autre : Emilie Abed et Gaspard Bizeau

   

Un diseur de (bonne) aventure : Edouard Bertaud  et Luc Sibony

   

Après-midi du 15 octobre 2017

 

la clinique ou la mort : Thierry florentin

   

Les conditions d’une école et d’une méthode en psychiatrie : Jean-Jacques Tyszler

   

L’habit ne fait pas le moi : Elsa Caruelle-Quilin et Sabine Chollet

   

Sommaire

Matinée du 14 octobre 2017

 

Marcel Czermak : Ouverture

  

La petite promenade de Melle. V : Christel Goulier et Bettina Gruber

  

Un homme sous influence : Charlotte Bayat

   

Après-midi du 14 occtobre 2017

 

La présentation de malades de Jacques Lacan, quelques attentes et quelques conséquences : Nicolas Dissez

   

« J’avais l’impression de ne pas être seule » : Elisabeth De Franceschi et Georges Schmit

   

Psychiatrie lacanienne, un autre sextant pour la clinique ? : Pauline Rouzaud, Nicole Sibeoni et Corinne Tyszler

   

Matinée du 15 octobre 2017

 

Ł‘enfant lacanien : Franck Benkimoun et Eva-Marie Golder

   

Nylon ni l’autre : Emilie Abed et Gaspard Bizeau

   

Un diseur de (bonne) aventure : Edouard Bertaud  et Luc Sibony

   

Après-midi du 15 octobre 2017

 

la clinique ou la mort : Thierry florentin

   

Les conditions d’une école et d’une méthode en psychiatrie : Jean-Jacques Tyszler

   

L’habit ne fait pas le moi : Elsa Caruelle-Quilin et Sabine Chollet