Une école, des enseignements

l'Ecole Psychanalytique de Sainte-Anne à l'ASM13 : Enseignement Coordonné

Sous la responsabilité de Marcel Czermak

« Dans sa dernière interview, parue dans le numéro 33 de la revue Clinique lacanienne consacrée aux travaux de l’école psychanalytique de Sainte-Anne, Marcel Czermak indiquait le point suivant : « Quand on fait une avancée sur une question clinique, elle met très longtemps à se diffuser. Cela prend dix, vingt ou trente ans avant d’être repêché par quelqu’un à tel ou tel endroit ». Nous proposons cette année d’aller donc à la pêche aux inventions et aux entités cliniques renouvelées que nous devons à Marcel Czermak. Nous les travaillerons à l’appui de ses textes principaux, du verbatim des présentations de patients, les siennes mais également celles qui font aujourd’hui le quotidien clinique d’un service d’accueil et d’hospitalisation, la policlinique René Angelergues de l’A.S.M. 13 »

Mercredi de 14 h 00 à 17h00 à partir du 06/10/2020
Salle René Diatkine, 1er étage, 76 Av. Edison 75013 Paris

 

En alternance


Le trait du cas


Lecture de textes de M. Czermak


Qu'attendre d'un analyste dans le champ des psychoses ?


Présentation de textes de Psychiatrie Classique


Présentation de textes psychanalytiques


 

Introduction à la lecture des séminaires de Jacques Lacan

Sylvia Salama

1er et 3e mercredis à 20 h 30

Groupe de recherche

Elsa Caruelle Quilin

Un mardi par mois

Il me semble nécessaire de poser la question autrement, pour des raisons que j'ai déjà dites : la spécification de la psychanalyse structurée par l'expression « dans le champ des psychoses » me semble refouler la radicalité de l'expérience analytique. En lisant l'étymologie de radical, la racine donc, notamment la racine d'un mot, je tombe sur la définition des lettres radicales. Je vous la donne telle quelle, parce que c'est quand même très intéressant : « lettres du mot primitif, qui passent dans les dérivés ». La radicalité, ce n'est pas seulement ce qui persécute nôtre modernité... Je pose comme pierre d'attente la question de la radicalité du psychanalyste. J'insiste donc pour rectifier la question : «qu'est-ce que la psychose nous apprend de ce qu'on attend d'un psychanalyste ? »

Notre hypothèse, c'est que la psychose ne spécifie pas mais qu'elle radicalise ce qu'on attend d'un psychanalyste, que la psychose peut nous enseigner le réel que notre vérité forclos, nous enseigner le réel du transfert, à différencier donc de sa vérité. Qu'est ce que la psychose nous apprend de ce qu'on attend d'un psychanalyste, donc ? Nous avons répondu l'année dernière : la construction de l'espace et du temps.

Ce sera donc le deuxième tour cette année. Je vous propose une deuxième construction : la vie et la mort dans le transfert, la vie et la mort comme ce que nous apprend la psychose de ce qu'on attend d'un psychanalyste.

Passage à l'acte et Acting out

Claude Gavarry

Le 2ème et 4ème mercredi à 10h30 - 15/17 rue Daubenton 75005

Dans Passage à l'Acte et Acting out de Marcel Czermak, présenter la leçon 5 sur la nécessité de l'écriture et son nouage à la coupure. Ensuite l'Ethique si ce séminaire est toujours à l'étude