Une école, des enseignements

Enseignement Coordonné

Sous la responsabilité de Marcel Czermak

Mercredi de 14 h 00 à 17h00 à partir du 01/10/2019
Pavillon de l'Horloge, salle F. Centre Hospitalier Sainte-Anne

En alternance


Le trait du cas

responsable : Nicolas Dissez

L’exercice du trait du cas vise à identifier ce qui fait la singularité de chaque cas, à la faveur de la lecture structurale d’une présentation clinique, transcrite au plus près de la parole d’un patient et de celui avec qui il s’entretient.
Dans le fil de nos dernières Journées Annuelles, nous nous attacherons à cerner plus particulièrement en quoi les questions posées par nos patients psychotiques peuvent rencontrer le réel touché du doigt par un analyste au terme de sa propre cure… comme les effets de cette rencontre.


Le trait du cas : clinique de l’enfant

responsable : Eva Marie Golder


Étude du séminaire de Jacques Lacan : L'Ethique de la Psychanalyse

responsable : Edouard Bertaud

Le cas de M. Le savant et la question de l’opération clinique nous avaient déjà amené l’année dernière à lire des extraits de l’Ethique de la psychanalyse liés à la fraternité, au Nebenmensch  et à la seconde mort. Nous souhaitons cette année le lire dans son intégralité.

Quelques années après ce séminaire, Lacan résumera dans Télévision l’éthique de la pratique analytique en un « devoir du bien-dire ». Est-ce là une réponse possible à la question : « Qu’attendre du psychanalyste dans le champ des psychoses ? »


Qu'attendre d'un analyste dans le champ des psychoses ?


Groupe de lecture de l'ouvrage Groupe des schizophrénies d'E. Bleuler (1911)

Responsable : Dominique de Quay


L'oeil qui écoute : exposé des travaux en cours

Responsables : Cyrille Deloro & Luc Sibony


Retour à Freud

Responsable : Sabine Chollet

Dans la leçon inaugurale de l’éthique, Lacan nous enjoint de lire ou relire Malaise dans la civilisation « comme une œuvre absolument essentielle… à laquelle nous devons donner toute son importance et tout son poids… pour autant que c’est à l’homme, à une demande humaine de toujours que nous avons dans notre expérience la plus quotidienne à faire ».
C’est donc avec ce « malaise dans la culture » que nous entamerons cette année un temps de relecture de textes de Freud ; textes toujours choisis en lien avec les questions qui nous occupent.


INSCRIPTIONS : cliquer ici

Introduction à la lecture des séminaires de Jacques Lacan

Sylvia Salama

1er et 3e mercredis à 20 h 30, à partir du 01/10 au Centre Hospitalier Sainte-Anne, Salle Magnan


INSCRIPTIONS : cliquer ici

L'oeil qui écoute

Cyrille Deloro, Luc Sibony et quelques autres...

 

séminaire de recherche

Le premier vendredi du mois, de 18h à 20h en alternance à l'Institut Paul Sivadon et à Sainte-Anne

Entre le déclin doctrinal de Magnan et l'essor des nosographies allemandes, la clinique française de l'entre-deux-guerres mesure à présent son retard. Le regard médical se décentre, la discordance héritée de Chaslin ouvre la voie pour une autre épistémologie : recherche des phénomènes élémentaires, mise en récit de l'infraclinique, promotion de signes discontinus réfractaires aux « brumes des synthèses germaniques ». Certains abandonnent (Breton, Aragon), d'autres se mobilisent (le groupe de l'Evolution), personne ne sort indemne (Céline...). Paradoxalement, paranoïaquement sans doute, la crise porte la psychiatrie au cœur de la rationnalité scientifique. Pichon discute pied à pied le causalisme d'Einstein. Minkowski fait confiance au vécu schizophrène d'éclairer notre conception du temps. Clérambault ne se contente pas de questionner, il actionne.
La psychiatrie lacanienne naît de ce moment.

INSCRIPTIONS : cliquer ici

Groupe de recherche

Emilie Abed & Elsa Caruelle Quilin

Un mardi par mois (première séance le 08/10/19)

Nous posons l'hypothèse  que c’est de pouvoir dire « psychanalyse des psychoses » que nous pouvons nous autoriser à dire « psychanalyse » tout court.

Le Trait du Cas de l'enfant

Eva-Marie Golder

Tous les jeudis de 10 h 00 à 13 h 00 à partir du 7/09 14 rue Jean de La Fontaine 75016 Paris

Séminaire de recherche sur la question du trait du cas chez l’enfant, en lien avec l’école de Sainte-Anne. Présentation des recherches dans le cadre du séminaire du mercredi à Sainte-Anne. Séminaire réservé aux chercheurs engagés dans le travail de script et verbatim des entretiens.

INSCRIPTIONS : cliquer ici

Pour l'enfant aussi, l'inconscient c'est le social : la structure en question

Elsa Caruelle-Quilin, Ilaria Pirone et quelques autres...

 

séminaire clinique du CMPP de la Mgen

3ème lundi du mois de 14 h 30 à 16 h 30, Centre M.G.E.N., 174 rue Vaugirard, 75015 Paris

 

Pour l'enfant aussi, l'inconscient, c'est le social. L'inconscient, donc, n'est pas un donné : il y a, au sens propre, formation de l'inconscient dans le transfert. La responsabilité de celui qui entend est réelle. Si la rencontre n'est pas uniquement une lecture de ce qui est déjà-là, jusqu'où peut-elle effectivement écrire?
Au regard de la clinique adulte, la cure des enfants est parfois si marquée par son mouvement que certains analystes ont renoncé à la question de la structure chez l'enfant pour celle du processus. Reste la possibilité de prendre acte de ce mouvement sans, pour autant, reculer devant la structure...
A partir de quand peut-on dire qu'un enfant est psychotique ? Lacan situe le stade du miroir entre 6 et 18 mois. La plupart des enfants que nous rencontrons ont plus de trois ans, pourtant qui n'a jamais été surpris de voir une psychose « disparaitre » ? Est-ce à dire que la psychose n'est plus ou que la psychose n'est plus visible ? On peut être psychotique et ne pas être fou, c'est même la grande majorité des psychoses. L'effet, sur une psychose, d'une prise en charge précoce dans l'enfance, reste a examiner : y'a-t-il une potentialité infantile à réparer, à suppléer, à suturer ?
La cure des enfants sollicite l'engagement des corps, celui du patient et celui du thérapeute, dans l'espace du jeu, en face à face ou en groupe. Il y a de la jubilation, trop, de la violence parfois, et des objets, beaucoup d'objets. Dans le jardin d'enfants du CMPP, il y a aussi le sable et l'eau dont on peut se demander si ce sont des objets. Et si ça n'en sont pas, alors, qu'est ce que ça peut bien être ? Il y a des modelages et des dessins à foison, des écritures souvent, et puis encore, un miroir... Ces spécificités de la cure structurée par les enfants, comme la cure-type fut structurée par les hystériques, nous renseignent-elles sur les conditions de possibilité d'un mouvement, jusqu'à, peut-être, réinterroger notre pratique avec les patients adultes ?
C'est ce que nous tâcherons d'étudier tout au long de ce séminaire à plusieurs voix.

INSCRIPTIONS :  jtyszler@mgen.fr

L'identification

Claude Gavarry

Le 2ème et 4ème mercredi à 10h30 - 15/17 rue Daubenton 75005

Nous poursuivons la lecture du séminaire sur l’Identification de Lacan en prenant en compte les apports de Marcel Czermak dans Acting-out et passage à l’acte pages 25,26. qui met en place 3 autres identifications en plus de celles de Freud (Essais de psychanalyse p.127 Payot)


INSCRIPTIONS : cliquer ici